ELECTION DE RODRIGUE DESMET
2017 - ELECTION DE RODRIGUE DESMET
VILLE
ELECTION DE RODRIGUE DESMET
Publié le 30-06-2017
Le 30 juin, en soirée, Rodrigue Desmet, ancien 1er Adjoint depuis 2008 et ancien élu depuis 2001, compagnon de route fidèle de Vincent Ledoux, a été élu Maire par le Conseil Municipal avec 29 voix sur 32 votants. Suite à la réélection de Vincent Ledoux en tant que Député de la 10ème circonscription du Nord le 18 juin dernier, celui-ci a présenté sa démission de son mandat de Maire, tel que prévu par la Loi du 14 février 2014 sur le non-cumul des mandats. Une séance publique d’un Conseil Municipal extraordinaire a donc été organisée pour élire le nouveau 1er Magistrat de la Ville. Rodrigue Desmet, jeune quadragénaire, a été désigné par Vincent Ledoux pour lui succéder après avoir été Maire pendant 16 ans. Le Député réélu le 18 juin dernier a rendu son écharpe non sans revenir sur le parcours accompli depuis 2001, date de son élection à la magistrature locale suprême, tout en félicitant les équipes municipales et les élus pour le travail très bien mené. Il en a profité pour dire tout le bien qu'il pense de son fidèle ami Rodrigue Desmet qui a désormais pris les rênes de la commune. Dans la foulée, les neuf adjoints ont été élus, avec Antonio Da Silva comme 1er Adjoint et l'entrée remarquée de Peggy Robert comme 9ème Adjointe, les autres Adjoints au Maire ayant été reconduits dans leur fonction. Vincent Ledoux sera toujours Conseiller Municipal, président du groupe "Ensemble pour Roncq" et Conseiller Communautaire. Dans son intervention, Vincent Ledoux a fait part de sa "satisfaction d'un travail mené avec honnêteté et ardeur. Je peux mettre mon expérience acquise ici au service de la Nation, j'ai toujours une pensée pour vous quand je suis à l'Assemblée Nationale. J'ai toujours fait les choses pour un projet, jamais contre quelqu'un". Et d'évoquer le Centre-Bourg, "la 1ère réalisation après 125 ans d'atermoiements. On a proposé quelque chose de conforme à l'attente des Roncquois. Cela a été ma 1ère fierté d'avoir pu réaliser cette centralité avec vous, pour une idée commune du vivre ensemble.""J'ai Roncq dans les tripes, dans le coeur, ça ne passera pas"Et de revenir sur un maître-mot, "la conduite de changement". "Les temps changent, il faut préparer le Roncq de demain", a-t-il repris, "il faut s'adapter aux réalités de la population". Il a également exprimé sa fierté pour ses collaborateurs "qui ont été exemplaires. Ce sont des gens qui ont envie de servir". Autre fierté, celle d'avoir imprimé du beau dans la commune comme le square de la Femme Assise au Blanc-Four. "J'ai tenu à préserver deux saules lors du reprofilage du Bd d'Halluin", a-t-il ajouté. Et de se souvenir de la multitude de gens rencontrés, des confidences "pas toujours faciles à porter, j'espère avoir été à la hauteur de cette écoute, j'ai en tout cas essayé de donner le meilleur de moi-même". Sur le plan politique, il assure "avoir fait en sorte que l'opposition puisse être respectée à partir du moment où elle me respectait, pour moi la 1ère démocratie participative, c'est celle de l'assemblée du Conseil Municipal. J'ai connu le moment où les gens venaient en masse en Mairie pour dire les choses, aujourd'hui cela passe par Facebook et les réseaux sociaux". Vincent Ledoux n'en fait pas mystère, "là où je serai, je continuerai à servir Roncq parce que ce qui se passe à l'Assemblée Nationale concerne tous les concitoyens". Evoquant Rodrigue Desmet, il a confié tout le bien qu'il pense du nouveau Maire: "c'est un gars bien qui me suit depuis plus de 20 ans, depuis que les laisses de nos chiens se sont entremêlées. On a commencé à construire quelque chose mais ces laisses sont restées liées, cela s'appelle la fidélité". Et d'assurer que Rodrigue Desmet aime les gens, "il a envie de bien faire, de servir sa ville, on va dans le même sens même si les styles seront différents". On retiendra in fine cette phrase de Vincent Ledoux, sorte de pacte qui le lie à sa ville: "j'ai Roncq dans les tripes, dans le coeur, ça ne passera pas". Il a été très vivement applaudi par les plusieurs centaines de personnes présentes dans une salle Catry trop petite pour tourner cette page historique.  Le "magnifique défi à relever" de Rodrigue Desmet Rodrigue Desmet, le nouveau Maire, s'attend à ce "magnifique défi à relever". "J'ai beaucoup appris aux côtés de Vincent Ledoux", reconnaît-il, "notre Ville a profondément changé depuis 2001, rénovation du Centre-Bourg et du Blanc-Four, nouveaux services aux usagers, stabilité fiscale enviée, endettement trois fois inférieur aux villes de la même strate, six millions d'euros investis dans les écoles d'ici 2020, création d'une Police Municipale, du dispositif Vigironcq, d'un réseau de vidéosurveillance, politique de peuplement permettant de préserver les terres agricoles tout en respectant la loi SRU, événements toujours plus attractifs (Fêtes de Noël, Rétromécanic...), partenariat avec le monde associatif, liens avec le monde économique, aides aux handicaps, et toujours plus de projets d'avenir au service de tous. Le projet-phare d'ici la fin du mandat sera la création d'un nouveau lieu de vie et de convivialité au CTM qui accueillera le cinéma, la Maison des Associations, la Bibliothèque et un espace polyvalent ouvert à tous. Pour ce contrat toujours en oeuvre avec les Roncquois, ce qui compte c'est le talent et l'envie. Et l'on dispose d'un nouvel atout en la personne du député roncquois. Le tandem que nous formons avec Vincent Ledoux servira les intérêts de notre ville. Avec plusieurs maîtres-mots: travail, rigueur et proximité." C'est au son de "La Marseillaise" que s'est terminée l'élection vibrante d'un nouveau Maire dont le mandat s'achèvera en 2020. (Photos Thierry Thorel)
+
+
+
+
+
+
+
+
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 Roncq Cedex
Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00