LES TAP DANS LES ECOLES PRIMAIRES PUBLIQUES
2014 - LES TAP DANS LES ECOLES PRIMAIRES PUBLIQUES
JEUNESSE
LES TAP DANS LES ECOLES PRIMAIRES PUBLIQUES
Publié le 02-09-2014
Une révolution! 134 enfants des écoles Neruda et Triolet ont été les premiers à vivre les Temps d'Activités Périscolaires (TAP) dans l'après-midi du 2 septembre, avant que les autres groupes scolaires publics ne s'y mettent à leur tour. La Ville met ainsi en oeuvre la réforme des rythmes scolaires voulue par le gouvernement, via son prestataire Kaléïde qui déploie 26 animateurs et animatrices à l'occasion de ces TAP. Vous pouvez retrouver vos enfants au coeur de ces ateliers en vidéo. Ce premier après-midi était très attendu. Mais, très vite, après quelques ajustements, ces activités périscolaires ont pris leur rythme de croisière avec sept groupes à l'école Neruda et six à l'école Triolet. Durant trois heures, les enfants du Lierre ont pu bénéficier d'activités déjà mises en place par la Ville dans les écoles les années précédentes durant le temps scolaire et dispensées par l'Ecole de Musique, le service municipal des sports, la Bibliothèque… Au programme à l'école Neruda: première approche des danses traditionnelles avec Magalie Sonneville, dumiste à l'Ecole Municipale de Musique, première réalisation au pastel de cartes européennes décoratives avec Florence Ferla, artiste plasticienne, premiers pas scientifiques avec des animateurs de Kaléïde avant de travailler de façon plus empirique et thématique grâce à des mallettes pédagogiques (eau, son, terre…), activités sportives avec une éducatrice du service municipal des sports (sauts en hauteur, en longueur, saut de haies, lancer de comètes et de vortex à la salle Stelandre).A l'école Triolet, le rythme a été tout aussi effréné et ludique pour les moyens et les grands : découverte du livre à partir de puzzles avec Sabine Clicq de l'équipe municipale de la Bibliothèque, sensibilisation aux effets du son (jeux avec du sel sur une membrane, avec une cuillère transformée en stéthoscope…) avec des animateurs de Kaléïde, jeux de bulles de savon… Le temps de la sieste a été respecté pour les plus petits qui ont ensuite été pris en charge par les ATSEM.   C'est tout un projet éducatif global et cohérent qui démarre, un savant dosage entre les arts, les sciences, les sports, l'ouverture à l'Europe. Thibault Tellier, Adjoint à l'action éducative, Claudine Zahm, conseillère à l'école dans la ville, et les équipes municipales ainsi que Kaléïde ont pu apprécier de près ce lancement qui a suscité l'enthousiasme des animatrices et des animateurs, autant que l'envie des enfants. Après un temps de rodage, les TAP vont se développer et offrir de nouveaux horizons aux enfants : travail sur la Mémoire avec Catherine Dejardin, archiviste de la Ville, à la rentrée de la Toussaint, d'autres pistes étant à l'étude comme un travail sur l'image… Le bien-être de l'enfant dans les écoles maternelles publiquesDans les écoles maternelles, durant chaque après-midi de TAP – le lundi à l'école Picasso, le mardi à l'école Triolet, le jeudi à l'école Curie, le vendredi à l'école Kergomard – sont organisés trois ateliers d'une heure, tous encadrés par un adulte qualifié pour dix enfants de moins de six ans. Au programme de ces après-midi axés sur le bien-être de l'enfant : une intervention d'une heure de l'Ecole de Musique sous la conduite de dumistes (Géraldine Darnois et Yann Guex), une autre intervention d'une heure de l'équipe du personnel municipal de la Bibliothèque (travail sur le livre), et une dernière intervention d'une heure de l'équipe de Kaléide composée des animateurs et des animatrices des garderies périscolaires du matin et du soir - animateurs formés par l'association des « Petits débrouillards » pour développer des activités artistiques, scientifiques, sportives, culturelles... Pour les plus petits âgés de deux à trois ans, le temps de la sieste est donc respecté avant une prise en charge de ces enfants dans leur local par les ATSEM (Agents spécialisés des écoles maternelles) qui ont été sensibilisés sur les besoins des enfants dès le plus jeune âge. Les enfants des écoles primaires publiques touchent à toutDans les écoles primaires, durant chaque après-midi de TAP - le lundi à l'école Brel, le mardi à l'école Neruda, le jeudi à l'école Jaurès, le vendredi à l'école Pergaud - sont organisés deux ateliers d'une heure trente, tous encadrés par un adulte qualifié pour quatorze enfants. Le travail mené dans les écoles s'inscrit dans un laps de temps défini – des périodes de six à sept semaines, de vacances à vacances, avec restitution auprès des familles en fin de cycle ou en fin d'année scolaire – pour permettre aux enfants de profiter de l'ensemble des ateliers proposés. Au programme de ces après-midi articulés sur plusieurs axes forts : le sport sous la conduite de quatre éducateurs sportifs municipaux (gymnastique, badminton, athlétisme, sports collectifs, VTT…), la natation à raison de 45 minutes dans l'eau pour tous les niveaux scolaires pendant toute l'année, la musique sous la conduite de deux dumistes (Magalie Sonneville - bal folk, carte postale sonore, rythmique pour danser et percuter sur le corps - et Géraldine Darnois), la mémoire avec les Archives municipales à partir de la rentrée des vacances de Toussaint, les sciences avec l'équipe des animateurs de Kaléide, les arts plastiques avec Florence Ferla.Une formule qui évoluera pour s'enrichir et répondre au mieux aux centres d'intérêts des enfants déjà très en verve à l'occasion de ces premiers TAP.  Un comité de suivi permettra de dresser rapidement un premier bilan sous l'égide de Thibault Tellier,  mais aussi de d'être source de propositions et de débats. (Ph. Th. Thorel)
+
+
+
+
+
+
+
+
+
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 Roncq Cedex
Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00