CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2020 EN FB LIVE
2020 - CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2020
L'ACTUALITE DE VOTRE VILLE
CONSEIL MUNICIPAL DU 14 DECEMBRE 2020 EN FB LIVE
Publié le 15-12-2020
Voici l'essentiel de ce qu'il faut retenir de la longue séance du Conseil municipal qui s'est tenu le 14 décembre et dont vous retrouvez l'intégralité en vidéo: -Débat d’orientations budgétaires 2021 : avant le vote du budget de la Ville de Roncq le 25 janvier prochain lors d’une séance publique du Conseil municipal, s’est déroulé le débat d’orientations budgétaires 2021. Le contexte dans lequel s’inscrit ce DOB se caractérise par les conséquences de la crise sanitaire sur les indicateurs macro-économiques : chute historique du PIB (-11,2% en 2020, -6,4% en 2021), croissance aléatoire (-10,5% en 2020, +7,5% en 2021), déficit public en forte baisse (-10,2 en 2020, -6,7% en 2021), inflation limitée à moins de 0,5% en 2020, à +0,7% en 2021, dette à 117,5% en 2020 (contre 98,7% en 2019) et à 116,2% en 2021, explosion du pourcentage des dépenses publiques (64% du PIB en 2020 contre 56,5% en 2013 avec une hausse de la dépense publique de 6,3% en 2020 liée à la hausse des aides d’urgence), taux de chômage qui tend à se rapprocher des 10%.Si l’année 2020 a été marquée par une crise sanitaire sans précédent, aux conséquences multiples, elle a été aussi le révélateur de l’importance d’agir au plus proche des habitants. Les fondamentaux de la politique budgétaire de la Ville sont toujours bien en place - dépenses maîtrisées, investissements conséquents, stabilité des taux de la fiscalité locale depuis 2002, dette contrôlée – et ce alors qu’au niveau national les dotations (DGF…) restent stables pour le moment, le Fonds de Compensation à la TVA (FCTVA) progresse quant à lui pour atteindre 6,5 milliards d’euros. Quant aux impacts de la suppression totale de la Taxe d’Habitation pour les résidences principales, elles seront perceptibles à l’horizon 2023.   C’est dans cette philosophie de bonne gestion financière que la majorité municipale aborde le Budget Primitif 2021 pour apporter un service public de qualité. Avec plusieurs axes forts : accompagnement social renforcé en direction des populations les plus fragiles (aides systématiques et ponctuelles, actions de prévention et d’accès au droit, logement, emploi et insertion, renforcer les liens intergénérationnels et le vivre ensemble), attention particulière à la petite enfance (développer et diversifier l’offre d’accueil de la petite enfance), à la jeunesse et à l’éducation (mise en place du Conseil Municipal des Jeunes), partenariat étroit avec le monde associatif (réalisation d’un carport au bicross, agrandissement de la salle Jules-Gilles avec club-house, infirmerie… terrain synthétique au Blanc-Four avec éclairage et piste, projet piscine, aménagement intérieur et réhabilitation extérieure de la salle Boério, tables PMR salle Destombes, renouvellement cibles au tir à l’arc…), engagement renforcé en faveur de la tranquillité publique (plan de circulation, renforcement de la vidéosurveillance, Police Municipale renforcée avec des chiffres de délinquance en baisse chaque année), actions culturelles de qualité (promotion de la citoyenneté auprès des publics scolaires, une semaine de sensibilisation des plus jeunes à l’environnement, Parcours d’Education Artistique et Culturel auprès des jeunes publics avec un projet « Micro-folies » ou la sensibilisation à l’art par le virtuel, concerts, cinéma, archives, nouvel élan à l’Ecole de Musique dont le bâtiment sera revu, rayonnement de La Source…), préservation du cadre de vie et de ses espaces verts (plan de gestion du patrimoine vert, plan deux roues avec la Voie Verte en 2022 à Roncq, 70% de rénovation de l’éclairage public avec des LED avec une économie de consommation de 45% en 2030, jardins familiaux). A l’aube d’un nouveau mandat, la situation financière de la Ville est saine et équilibrée malgré une chute d’un quart des dotations de 2015 à 2020 (perte de 4,7 millions d’euros au niveau de la DGF). Le niveau d’imposition locale n’a pas varié depuis 2002, le niveau d’épargne et d’autofinancement est maintenu, pas de recours à l’emprunt pour financier les investissements… autant d’éléments vertueux qui permettent d’être précis dans la prise de décision et de faire face aux incertitudes de demain. En fonctionnement, les recettes vont rester stables même s’il est prévu une contraction des produits des services en raison du contexte global. Le personnel municipal dont le coût va progresser de 7,7% en 2021 va voir sa durée de travail évoluer à 1607 heures annuelles tout en évoluant avec la mise en place d’une réflexion sur le télétravail. Il est à noter que le montant des subventions chute fortement (-33%) par la mise en œuvre de nouvelles règles de financement dans le domaine de la Petite Enfance, ce qui oblige la Ville à revoir sa participation financière à l’encontre de la SCIC Kaléïde. Mais, de manière globale, la Ville tient ses engagements en matière de maîtrise de dépenses de fonctionnement. En ce qui concerne la dette par habitant, elle s’établit à 138€/habitant contre 852€/habitant pour la moyenne de la strate des communes de 10 000 à 20 000 habitants (CA 2019).Les investissements soutenus le seront encore pour la période 2020-2026, avec un programme ambitieux d’environ 28 millions d’euros dont 3,7 millions d’euros en 2021: nouvelle piscine familiale (9,8 M€ dont 450 000€ en 2021), terrain synthétique du complexe sportif Joël Bats (1M€ en 2021), travaux salle Boerio (1M€ dont 43 000€ en 2021), travaux salle Jules-Gilles (308 000€ en 2021), projet nouveau site tennis/tennis de table (4M€), projet de nouveau complexe sportif de football au Blanc-Four, tribunes et locaux attenants (4,5M€), réhabilitation du Centre musical (1,66M€ dont 515 000€ en 2021), travaux dans les écoles du groupe Brel/Picasso (800 000€), acquisition de matériels informatiques (780 000€), contrat d’exploitation éclairage public (600 000€ dont 120 000€ en 2021)… Ces investissements seront financés par l’autofinancement, le Fonds de Compensation de TVA, des subventions d’équipement (Etat, Département, Région et MEL), l’emprunt, des cessions immobilières à définir. « Une maîtrise de ce qui est connu devrait nous amener à affronter l’inconnu », résume Franck Gilmé, Adjoint aux Finances. « Je suis optimiste par rapport à l’avenir mais il faudra être vigilant pour préserver et maîtriser cet équilibre financier », ajoute Rodrigue Desmet, Maire.   -Convention intercommunale entre les Villes de Neuville-en-Ferrain, Roncq et Tourcoing, retrait de l’entente de la commune de Roncq : en 2020, après un diagnostic interne (coût total d’un repas à 8,96 euros pour la Ville en 2019), il apparait opportun pour la collectivité tant sur le volet financier que sur l’organisation et la maîtrise du service de restauration scolaire, d’envisager une autre organisation de ce service à la population. La Ville de Roncq fait donc le choix de sortir de l’entente intercommunale à compter du 31 décembre 2021. -Convention Territoriale Globale entre la Ville et la CAF : cette convention succède au Contrat Enfance Jeunesse qui avait régi les liens de partenariat entre la Ville et la CAF de 2008 à 2019. L’objectif de ce nouveau dispositif d’une durée de trois ans est de définir le projet stratégique global du territoire à l’égard des familles avec plusieurs objectifs : identifier les besoins prioritaires de la commune, définir les champs d’intervention à privilégier au regard des besoins, pérenniser et optimiser l’offre existante des services par une mobilisation des cofinancements, développer des actions nouvelles permettant de répondre à des besoins non satisfaits. Dans le même temps, les champs d’intervention de la CAF s’élargissent : aider les familles à concilier vie familiale, vie professionnelle et vie sociale ; faciliter la relation parentale, favoriser le développement de l’enfant, soutenir les jeunes ; accompagner les familles pour améliorer leur cadre de vie et leurs conditions de logement ; créer les conditions favorables à l’autonomie, à l’insertion sociale et professionnelle. La CAF financera la Ville de Roncq pour les accueils de loisirs, la jeunesse, la coordination, le BAFA. Et la SCIC Kaléïde pour la gestion des Etablissements du jeune enfant (EAJE) et le RAM. -Rucher communal, convention entre la Ville et les apiculteurs Beetobee/Safebee : la Ville possède un rucher sur le site du verger municipal. Une convention entre la Ville et les apiculteurs Beetobee/Safebee a été adoptée par le Conseil municipal pour fixer les conditions de gestion et d’entretien du rucher. La Ville se dote ainsi d’un outil pédagogique dans la préservation du biotope et, plus particulièrement, des pollinisateurs, « véritable indicateur de santé », souligne Xavier Duquesne, Conseiller municipal à l’environnement et à l’animal dans la Ville. « C’est une démarche sur la préservation des abeilles à Roncq », ajoute Rodrigue Desmet.   -Vœu à l’attention de la MEL de prise de compétence de la gestion d’une fourrière animale : «  (…) soucieux du bien-être animal mais aussi des conditions de travail des salariés et bénévoles de la Ligue Protectrice des Animaux, nous avons été interpellés à la fois par les élus de la Ville voisine de Tourcoing et par les administrés. En effet, il s’avère que le bâtiment qui accueille la fourrière est dans un état de délabrement et d’insalubrité parfaitement inacceptable. Les appels au secours lancés sur les réseaux pour obtenir quelques travaux ne sont pas dignes des possibilités que devrait pouvoir offrir notre grande Métropole. 80 villes liées à cette structure, qui œuvre pour le bien commun, et aucun moyen collectif déployé pour lui venir en aide. Des initiatives locales existent et nous les saluons mais nous pensons qu’il est nécessaire d’agir collégialement et de mutualiser nos moyens.C’est pourquoi, nous souhaiterions que la Métropole Européenne de Lille, qui serait le maillon idéal pour fédérer les communes, puisse prendre en charge la réalisation et la gestion d’un nouvel équipement pour la fourrière animale, dans le cadre d’une nouvelle compétence qui lui serait attribuée.La Ville de Roncq soutiendra les vœux des villes et groupes métropolitains en ce sens. »
+
+
+
+
+
+
+
+
+
© Mairie de Roncq - 18, rue du docteur Galissot CS 30120 59436 Roncq Cedex
Tél. 03 20 25 64 25 - Fax 03 20 25 64 00